Le projet FOS/FOU/BRAFITEC dans le Programme FSF et quelques réflexions pour la formation des futurs enseignants de FLE au Brésil

Autores

  • Joice Armani Galli UFRGS
Palavras-chave: FsF, Politiques publiques, Langue française, Internationalisation, FOU

Resumo

DOI: https://dx.doi.org/10.35572/rlr.v6i1.791

Cette communication propose la présentation du projet BRAFITEC, dont la démarche méthodologique du « Français sur Objectif Spécifique » (FOS) et, plus précisément, les orientations autour du « Français sur Objectif Universitaire » (FOU) sont à la base de la conception du programme Français sans Frontières – FsF, à l’Université Fédérale de Pernambuco (UFPE), au Brésil. Situé dans le cadre d’une formation en langue-culture française qui envisage l’avenir dans la licence de Français Langue Étrangère (FLE), nous cherchons à intégrer la notion d’altérité dans la mise en place de ce programme linguistique. Ceci dit, nous soulignons la pertinence d’élaborer des actions vers des politiques publiques que, à l’instar du FsF, deviennent de plus en plus un important pilier pour le processus d’internationalisation universitaire. Étant donné que la mobilité académique n’est pas un garant d’internationalisation, moins encore d’interculturalisation, l’objectif de notre exposé est celui de présenter la conception du lettrisme critique en langue étrangère - LE (GALLI, 2015) à partir des réflexions proposées par Mangiante et Parpette (2004) et réalisées par le groupe de recherche Lenufle. Les résultats cherchent à mettre en évidence l’importance de l’arrière-plan culturel dans l’élaboration des programmes FOS et dans la préparation des modules FOU. Le défi majeur n’est pas seulement de mettre les pieds à l’étranger, mais d’être ‘étranger’ dans son propre pays à travers le processus engagé par l’interlocution vers l’autre. Dans sa réalisation, le travail interculturel sous-jacent à la préparation des cours et à la manipulation des documents authentiques met en exergue la ‘non traduisibilité’ de l’intégralité de la langue, notion capitale pour la compréhension de l’altérité, ce qui correspond à l’expérience linguistique de cet échange culturel. De plus, il ne s’agit pas de faire implanter au Brésil un modèle euro-centriste d’internationalisation, car le sigle - BRAsil France Ingénieur TEChnologie, gardant le nom de deux pays concernés, assure les caractéristiques d’un partenariat bilatéral. À partir des notions telles que l’interaction, l’altérité et la littératie en LE, ce texte présente la méthodologie ancrée dans le programme BRAFITEC à travers le projet FOS/FOU et quelques résultats de cette formation académique.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Joice Armani Galli, UFRGS

Titulaire d’un Doctorat en Linguistique par l’UFRGS et d’un Master en Théorie de la littérature française par la PUCRS. Enseignante-chercheur de français à l’UFPE et membre du Lenufle (LEttirsme/Littératie Numérique de Français Langues Étrangère).

Downloads

Publicado em

17 de outubro de 2023

Como Citar

GALLI, J. A. . Le projet FOS/FOU/BRAFITEC dans le Programme FSF et quelques réflexions pour la formation des futurs enseignants de FLE au Brésil. Revista Letras Raras, Campina Grande, v. 6, n. 1, p. 38–57, 2023. Disponível em: https://revistas.editora.ufcg.edu.br/index.php/RLR/article/view/1643. Acesso em: 17 abr. 2024.

Seção

Impacto do Programa Idiomas sem Fronteiras na formação de professores de línguas estrangeiras no Brasil